Aux problèmes normaux que rencontre chaque couple s’ajoutent pour les couples franco-allemands souvent des difficultés interculturelles. Cette culture étrangère, qui initialement avait exercé une forte attraction, presque troublante sur l’un et l’autre, s’avère être un obstacle à une relation heureuse.

Passées les premières découvertes et l’excitation de la nouveauté dans le pays d’adoption, le cafard et la nostalgie de sa propre famille et culture se font douloureusement ressentir.

Les partenaires parlent à bien des égards une langue différente. Leur façon individuelle de communiquer et de se comporter l’un envers l’autre posent soudain problème, on ne se comprend plus au vrai sens du terme. Cette différence tant admirée au début déclenche tout d’un coup des conflits répétitifs.

Si le couple a des enfants,  les questions éducatives deviennent alors LE grand conflit interculturel: éducation bilingue ou non, le fils doit-il être baptisé ou bien éduqué dans la foi islamique, quelles sont les valeurs qui doivent être partagées, quel style éducatif préfèrent les parents?

Au fil du temps, il se peut que des différences sur des questions clés telles que la carrière, la famille, les rôles homme/femme, les finances,  la relation de couple et la sexualité apparaissent.

Dans l’accompagnement ou thérapie des couples interculturels, nous identifions et analysons ces différences culturelles. Les partenaires apprennent avec beaucoup d’ouverture et de réflexion personnelle à mieux se connaître. En outre, la recherche de solutions et de compromis permettent de relever le défi d’une relation binationale.

Share This